À mots couverts…

Posté par:

Capture d'une vidéo sur Facebook : derrière le podium de Just Dance à Troyes, le stand de Just Find avec J.R.

Capture d’une vidéo sur Facebook : derrière le podium de Just Dance à Troyes, le stand de Just Find avec J.R.

Désormais, les mots croisés de J.R. fréquentent les salons et autres événements de jeux bon chic bon genre : au Palais des Festivals à Cannes, ou encore au Cube à Troyes. L’objectif : montrer au grand public un autre style de grille et une autre manière — modernes — de jouer, se situant à des kilomètres de l’image délibérément véhiculée.

Pour cette promotion, votre serviteur a notamment pour matériels : des roll-up*, un stand-parapluie supportant une grille de 600 cases, des chevalets d’artistes sur lesquels il pose des panneaux de 100 cases, et bien entendu toutes les grilles qu’il sort de ses cartons et anime, le temps de la manifestation, au moyen d’une petite sono portative.

Ce dernier équipement, plus connu des guides touristiques, est bien pratique ; il permet de maintenir l’attention d’un groupe sans déranger le voisinage, selon cette idée que l’on n’est pas seul au monde, qu’il n’y a pas que les mots croisés dans la vie !

Amplifier les exquis mots… croisés

Il arrive cependant que ce modeste haut-parleur avoue son impuissance. Malgré une présence remarquée et un succès d’estime incontesté, mes chers mots croisés publics ont ainsi perdu en décembre 2016 leur guerre de Troyes : celle du son. Dans un espace largement ouvert aux jeux de combat sur consoles XBOX  One, 360,  PS3/4 et aux joutes sur Wii U et 3 DS, sur un stand placé à proximité immédiate du podium de Just Dance (divertissement consistant à reproduire une danse diffusée sur écran), l’artiste a eu de la peine à se faire entendre et les participant(e)s un immense mérite à assister longuement aux séances collectives de remue-méninges. Les mots de l’un pour animer les résolutions, les mots des autres pour jouer, n’ont à l’évidence pas été assez forts.

Quelque part, ce cas troyen peut être considéré comme l’illustration de la réalité actuelle. Certes les grilles et les rencontres de mots croisés proposées touchent, en général, le public qui a l’heur de les découvrir. Mais l’écho qu’elles obtiennent est imperceptible dans le tam-tam médiatique ambiant. Aussi, pour reprendre une formule connue, le savoir-faire c’est bien, mais le faire savoir ce serait encore mieux.

La solution : rendre l’amplificateur Eskimos plus performant que celui des voisins. Afin qu’il soit possible à son auteur de s’exprimer — enfin — à mots non couverts.

Jean Rossat

* anglicisme désignant des panneaux de présentation déroulants.

 
1

À propos de l'auteur:

  Related Posts
  • No related posts found.

Commentaires

Ajouter un commentaire